• “Le pétrole pour le peuple”. Nationalisé, défendu par le peuple contre les sabotages lors de la tentative de putsch économique des patrons après l'échec du putsch politique contre Chavez. Ressource essentielle, si importante qu'elle a réduit toutes les autres et que le Venezuela doit importer 70% de ses besoins alimentaires. Une richesse qui est en même temps un handicap. Ils cherchent les voies pour profiter de cette richesse pour rééquilibrer l'économie, investir dans les biens nécessaires au peuple, monter des coopérations, aider les autres pays d'Amérique latine, Cuba, la Bolivie, le Nicaragua... qui résistent à l'empire des Etats Unis.


    votre commentaire
  • Un effet induit de l'abondance de pétrole: l'essence est moins chère que l'eau pour les venezueliens. Aussi on voit partout de très vieilles voitures américaines, énormes et délabrées, de vieux bus et et des 4x4 et autres, qui, alliés à une urbanisation chaotique, font de Caracas une ville monstrueusement polluée, aux embouteillages dantesques.

    votre commentaire
  • Et pourtant il y a un lieu dans la ville, qui rappelle qu'il y a longtemps, il y avait ici une vallée verdoyante,: c'est le parc de l'Est. Faune et flore y rivalisent de diversité. Un parc paisible et beau, très fréquenté. Il y a beaucoup de flamands roses, et si vous regardez bien, vous verrez un gros iguane.

    votre commentaire
  • Un peu partout, des tours dont la construction a été abandonnée il y a des années, lors de la chute des prix du pétrole. Aujourd'hui, devant la pénurie de logements, des études sont faites pour terminer ces constructions, et les transformer en habitat.

    votre commentaire
  • Caracas est une ville d'un urbanisme chaotique. Des immeubles de toutes tailles, dans tous les sens, des autoroutes surchargées qui sillonnent la ville. Une ville a toujours quelque chose qui fait son caractère, une personnalité, une cohérence, ici rien de tel. On sent que sa croissance rapide, dans un territoire contraint entre les montagnes, a fait fi d'une vision quelconque de la ville. Ce quartier du centre s'appelle Parque Central. Rien d'un parc, bien sûr.

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique