• Retour sur la campagne: la publicité

    Pendant la campagne, la publicité électorale était partout, la seule limite: l'argent dont le candidat dispose. Les murs sont couverts de slogans, petits ou immenses, au nom des candidats, les rues sont barrées d'une multitude de calicots, les autocollants, affiches etc couvrent toute surface accessible. Sans compter les voitures sono qui sillonent la ville.

    Le pire est encore la télévision: les informations sont constamment coupées de clips publicitaires électoraux qui reviennent jusqu'à l'écoeurement. Certains, comme ceux de Lino Oviedo (populiste et ouvertement fasciste) sont longs et reviennent plusieurs fois dans un meme journal télévisé, avec ses cavaliers des “ganaderias”, ses jolis enfants, ses vieux bien ridés et bien propres en costumes traditionnels... D'autres sont plus courts et d'un ringard comique. Tout <st1:State w:st="on"><st1:place w:st="on">marche</st1:place></st1:State> au fric. Je suppose que les gens doivent en avoir marre et éteignent leur téléviseur.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :