• On voit aussi ce que la ville était avant d'être envahie par la pub : ici la  boutique de tapisserie San Juan et un oratoire à Saint Michel, patron du quartier. Cette ville n'est pas ancienne. Elle a été créée en 1957 et s'appelait Puerto Presidente Stroessner, du nom du dictateur.


    votre commentaire
  • Tout ça est franchement crasseux, mais grouillant de vie. Et tout  coup, tout s'arrête. Les magasins commencent à fermer à 15 heures, et même pas une heure après, la ville est déserte, à part quelques coiffeurs et petits restaurants, plus personne. Impressionnant.


    votre commentaire
  • Et au milieu d'une rue où on peut à peine passer entre les cartons, les porteurs, les camionnettes, j'entre dans ce que je crois un magasin d'informatique et tombe aussitôt dans un vaste bureau d'accueil ultra moderne, vaste, lumineux, on se croirait dans une banque d'affaires. On se sent complètement extérieur, personne ne s'intéresse à vous, Une impression de station spatiale, et un silence... comme si on avait coupé le son.

    <o:p> </o:p>


    votre commentaire
  • Cette monoactivité laisse peu de place à autre chose. Je cherchais un bureau de poste : le policier qui me renseigne se gratte le crane « Oh mais c'est loin, ça, il faut prendre un moto-taxi ». Vas y pour le moto-taxi, qui m'a emmenée quasi à l'extérieur de la ville, dans un bureau à une seule employée, stupéfaite de voir arriver quelqu'un qui cherchait des timbres. Il n'y avait d'ailleurs personne d'autre dans le bureau. Les moto-taxis, il y en a partout, et c'est bien utile. Plutôt périlleux, mais ils ont quand même des casques.


    votre commentaire
  • Des milliers de gens, surtout des brésiliens, viennent chaque jour faire leurs achats: embouteillages tôt le matin à la frontière, sur le pont de Ciudad del Este relie le Paraguay au Bresil à 2 km de Foz do Iguaçu, un autre monde. Là aussi, la publicité envahit tout, même la douane est sous le signe de la publicité commerciale!


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique