• Oventic: l'école secondaire

    Les jours suivants, je me balade d'un point à l'autre du caracol. Toilette de chat en plein air, eau glacée, et pas question de se déshabiller devant tout le monde. Ca n'est pas la culture maison ! De la boue partout, des toilettes à utiliser avec prudence, mais bon...

    Bien intéressant, ce caracol. Dans les activités, les " projets " comme ils les appellent, il y a une école primaire, une école secondaire de 170 élèves, une clinique, plusieurs coopératives, une usine de chaussures.

    Visite de l'école secondaire. Les promodores sont des volontaires, garçon et fille, ont 17 et 19 ans. Dès qu'ils prennent leur rôle officiel, ils mettent leur cagoule et s'installent dans la bibliothèque, devant une fresque didactique.

    150 élèves internes, garçons et filles, qui sont là pour 3 ans, quel que soit leur âge au départ. Tous enfants de zapatistes, une majorité de langue totzil. Ceux qui habitent lojn ne rentrent chez eux que tous les mois (le transport est long et coûteux). 30 personnes sont employées à l'école.

    Et tout ce monde là n'a pas grand chose à manger. Chaque élève apporte un peu de haricots noirs (frijol). Ils en mangent chaque jour, avec un peu de légumes, et une fois par semaine un oeuf en poudre ou un morceau de poulet. C'est ce qu'ils auraient mangé chez eux, d'ailleurs. En plus avec le froid polaire d'Oventic, beaucoup ont des bronchites.

    Il y a un programme scolaire très élaboré, mais les promodores refusent de le communiquer, même aux zapatistes présents, parce " qu'ils n'ont pas d'ordre pour le faire ". Beaucoup de place pour la connaissance de la nature, et de l'histoire " comment nous sommes devenus exploités ". " L'école du gouvernement ne dit pas comment est la vie ". Et cette scolarité n'est pas reconnue par le gouvernement, et il est très difficile ensuite d'entrer à l'université.

    Quand à la discipline, elle est simple : pas de drogue, pas d'alcool, pas de couples. Le reste est très libre. Les parents sont réunis 4 fois par an.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :