• On se bat dans le textile

    A Managua, j'accompagne Pedro, responsable syndical des travailleurs du textile (trabajadores de la Maquila) à un rassemblement devant le Ministère de l'Emploi. Le droit du travail existe, mais il est constamment et gravement violé.

    Il y a surtout des ouvrières : distributions de tracts, taggage du Ministère, interpellation des responsables qui passent, envoi d'innombrables pétards. Ce sont des sacs de poudre avec une mèche, qu'ils allument dans de gros tubes métalliques portés comme des armes : explosions et fumée spectaculaires. Cela dure la matinée, et aucune police en vue.

    Un marchand des rues vend à manger, mais personne n'achète, c'est manifestement au dessus de leurs moyens. Un enfant en haillons récupère les restes des sacs de poudre. Je parle longtemps avec ces femmes qui me fascinent. (sur leur dos, le sigle du syndicat et de l'organisation des femmes)


  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Septembre 2006 à 18:51
    Pedro ?
    Ce ne serait pas Pedro Ortega ? De la Confédération José Benito Escobar ? Je l'avais rencontré lors de mon sejour là-bas, je n'ai plus de nouvelles depuis quelque temps...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :