• Les igarapés

     

    On croirait des affluents de la rivière, c’est tout le contraire, c’est la rivière qui pénètre trés profondément, pendant des kilomètres, dans l’intérieur de la forêt. L’igarapé, qui lui même se subdivise, devient de plus en plus étroit, jusqu’à se perdre dans la végétation. C’est lorsqu’il est étroit qu’on peut le mieux naviguer en pirogue tout près des berges et voir de près les arbres et les oiseaux. Les pages qui suivent viennent d'un voyage dans la région de Belèm, dans le delta de l'Amazone, le long des rios Guana et Acara. Les photos sont de mon ami Pierre Mansat.


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :