• La rue à Mumbaï, tôt le matin

    Le seul moment où il n'y a pas de mendiants. Ils sont occupés à se réveiller. Des femmes accroupies font cuire des galettes dans des poêles, sur des braises entre deux briques. Ils remballent leurs affaires pour la journée en les empilant sous des bâches qu'ils entourent de ficelle. Partout le bruit des balais, chacun s'applique à déplacer la poussière sur les trottoirs, moyennant quelques roupies.

    D'autres, hommes, femmes, enfants, ramassent les ordures. Ils arrosent un peu les monticules de déchets, les ramassent à mains nues pour les mettre dans de grands sacs plastiques qu'ils emmènent sur des charrettes à bras. Dans le Forum social, une des revendications fortes était d'en finir avec le ramassage manuel des ordures. On comprend vite pourquoi !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :