• L'école maternelle de Bala Kairali

    Lors du People's plan, l'assemblée de Mararikulam a décidé que la priorité était la création d'écoles pour les 3-6 ans. Jusque là seuls les gens aisés pouvaient envoyer leurs enfants à l'école maternelle, en général des écoles anglaises. 85% des habitants vivent au dessous du seuil de pauvreté, ouvriers dans la noix de coco ou pêcheurs. Beaucoup de femmes ne travaillent pas à l'extérieur mais le souci de la santé et de l'éducation est très présent. Sans doute tant d'années d'efforts sur l'éducation ne sont pas étrangères à ce niveau de conscience.

    Donc les habitants ont décidé que chacun des 17 villages de Marakikulam devait avoir une école «préprimaire».
    Et ils l'ont fait. La salle de classe est un muret surmonté d'une paillote, un peu de jeux à l'extérieur, mais surtout des institutrices. Peu payées, mais à plein temps. Une pour 20 enfants. C'est le Panchayat qui met l'argent nécessaire. Ce sont elles qui posent pour la photo, fières de leur travail.

    L'école de Bala Kairali m'impressionne, comme tout ce que j'ai vu au Kerala. L'originalité et le secret de cette réussite est dans l'implication des parents, et au premier chef des mères.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :