• La pharmacie est surtout dans la rue. Des boites de médicaments vendues au détail, des multitudes de pilules de toutes les couleurs, des antibiotiques que chacun va utiliser comme bon lui semble. Le tout d’une provenance douteuse. Dans les tap tap ou les petits bus, tout à coup quelqu’un se lève, la tête tordue contre le plafond trop bas, brandissant une boite de médicaments pour vanter les vertus curatives de cette même pilule pour le cœur, les hémorroïdes, les allergies, le mal de dents etc.  Quand il trouve un ou deux clients, il passe à un autre médicament tout aussi précieux. Dans un camion de Port au Prince aux Gonaïves j’en ai vu un faire l’article pendant deux heures, avec une technique commerciale éprouvée, distribuant des bonbons pour appâter le client, animant des jeux, faisant rire l’auditoire qui participait avec enthousiasme. Il a vendu des quantités de médicaments, passant d’un produit à un autre et en vendant encore et encore.


    votre commentaire
  • Après toutes ces images d'horreur, de destruction, de désespoir, j'ai voulu rendre un hommage au peuple d'Haïti en le montrant dans sa vie quotidienne, tel que je l'ai rencontré en novembre 2007. Cet album photo lui est dédié https://picasaweb.google.com/CatherineGegout2/Haiti2007  (si ça ne marche pas, copiez-collez ce lien dans votre navigateur). Des images des gens de la rue à Port-au-Prince, des petits métiers, des enfants allant à l'école, des maisons de bois traditionnelles ou des bâtiments somptueux des ministères, des commerces, de ces multitudes d'enseignes multicolores, des rues animées, des quartiers à l'abandon, envahis par les eaux usées et les déchets... Et quelques images de Gonaïves, qui a vécu aussi une nouvelle catastrophe en 2008. Que la reconstruction d'Haïti se fasse dans le respect de ce peuple, de son identité, de sa culture!


    votre commentaire
  • C'était il y a deux ans. Combien de ces enfants sont aujourd'hui en vie? Combien ont toujours leurs parents? Impossible de le savoir et mon coeur se serre en pensant à eux. Ils squattaient un ancien hôtel d'un quartier de Port-au-Prince à l'abandon, Martissant. Un bâtiment de 3 étages abritant près de 1000 personnes. L'urgence bien sûr (et ma préférence dans l'urgence irait au Secours populaire français, dont l'efficacité sur le terrain est sûre http://www.secourspopulaire.fr) mais aussi la colère. Combien de morts aurait fait le même séisme dans une autre capitale? Quelle efficacité aurait-on pu y attendre des secours? Comment se serait passée la reconstruction? 

    L'urgence aujourd'hui, c'est aussi d'annuler en totalité la dette d'Haïti et de reconnaître ce que nous, les pays d'occident, et au tout premier chef la France, lui devons. Une dette inacceptable et coloniale: Haïti, premier état noir indépendant, a dû PAYER son indépendance, et la France, qui avait tant profité de la richesse économique d'Haïti, a continué à pomper les moindres ressources de ce pays. Sans compter l'appui à la dictature des Duvalier, la multiplication d'une dette qui ne profitait en rien au peuple d'Haïti, mais au contraire organisait la répression et la misère.

    La France n'est pas la seule, les Etats Unis y ont largement pris leur part.

    Oui il y a urgence, à annuler la dette, à aider Haïti, non pour reconstruire le pays à la mode néo-coloniale, mais pour aider les Haïtiens à le reconstruire, dans le respect total de leur indépendance.

    Nous le leur devons bien.


    votre commentaire
  • Pour vous donner une idée de la créativité du peuple haïtien, à travers son art populaire, vous pouvez jeter un coup d'oeil sur cet album photo. Vous y trouverez des fers découpés, magnifiques compositions découpées dans des bidons de tôle et travaillées au poinçon, souvent signés par l'artiste. Ils sont pour la plupart inscrits dans un cercle d'environ 80 cm de diamètre,en fait le couvercle du bidon. Les thèmes vaudous, danseurs, musiciens, sirènes, divinités sont très présents. Vous y verrez aussi les bus de Port-au-Prince, décorés sur toute leur surface de couleurs vives, d'inscriptions et de dessins mèlant les références bibliques, les déclarations d'amour, la philosophie populaire, représentant hommes et animaux, Che guevara, Jimmy Hendricx, Jésus, Jehovah et bien d'autres dans une cohabitation joyeuse. Suivez ce lien ou copiez-collez le dans votre navigateur: https://picasaweb.google.fr/CatherineGegout2/HaitiFersDecoupesEtBusDecores

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique