• Délices de la rue

    La spécialité de Bahía, vendue dans des carrioles par des bahiannaises en costume blanc, c´est l´acarajé. Boulette de farine de feijão, frites dans l´huile de dendé (encore un héritage africain). Fendues en deux, elles sont remplies de vatapan, d´un peu de crudités, de camarons séchés, d´un peu de piment pour ceux qui aiment. Si l´huile n´a pas déjà trop servi, c´est délicieux. Il y a aussi la même chose, mais bouillie et non frite, c´est l´abaré, nettement plus digeste, et aussi très bon. Et si vous voulez du (très) sucré ensuite, prenez des `´cocadas``, blanches ou brunes, faites de coco rapé.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :