• Olinda, ce n´est pas seulement un charmant centre historique, c´est aussi une ville de 400 000 habitants avec de lourds problèmes sociaux. La maire, Luciana Ramos, du parti communiste du Brésil, très active en matière sociale, en est à son deuxième mandat (les élections municipales sont tous les 4 ans).

    Ici c´est une rivière, sur laquelle s´étaient installées 1300 familles dans des maisons sur pilotis ( palafitas). Danger avec les crues, insalubrité... Toutes ces familles se sont vu attribuer une maison plus loin ou une somme pour pouvoir s´en acheter une. Et la rivière a été canalisée sur 1km dans sa partie la plus périlleuse. L´eau n´est pas propre, mais les canalisations qui s´y déversent sont de l´eau de pluie. Ils luttent aussi contre les égouts sauvages.


    votre commentaire
  • Dans le quartier Ouro Preto, j´ai visité un centre communautaire, créé il y a 18 ans par les gens du quartier. Il y a une crèche, une cantine, des salles de classe. Ils se sont entendus avec l´école du quartier qui manque de salles. Ils ont des aides, notamment municipales, les professeurs sont payés, mais il y a une grande part de bénévolat et d´auto organisation. La crèche est gratuite.



    votre commentaire
  • Sur les 450 enfants qui fréquentent le centre, plus de 100 font partie du PETI (programme gouvernemental d´éradication du travail infantile). Le centre reçoit une aide pour ça. A Olinda, ils ont réussi à faire sortir du travail 1200 enfants sur la ville. Les familles sont aidées, moyennant l´arrêt du travail de l´enfant.


    votre commentaire
  • Dans ce quartier, ils vont à l´école et le reste de la journée viennent faire des activités ou du soutien scolaire au centre. Quand un nouvel enfant arrive, au début c´est difficile, et apparemment très vite il se fait à cette nouvelle vie. Ceux que j´ai vus étaient très joyeux. Ils répétaient pour la fête de Noël.


    votre commentaire
  • 3 millions d´habitants, une aglomération de 5 millions, un territoire immense, en expansion continue. Il n´y a pas beaucoup de lieux touristiques à Recife, mais c´est une ville vivante, animée, avec beaucoup de vie nocturne et d`activités culturelles. C`est quand même bien agréable une ville où on peut danser dans les rues à toute époque de l´année!

    Ils n´ont pas de problème pour trouver des lieux à affecter à des activités culturelles. Depuis les prisons anciennes (dans tout le Brésil, elles deviennent des lieux culturels), jusqu´aux immenses magasins de l´ancien port, il n´y a que l´embarras du choix. Paris, qui a tant besoin de lieux pour les artistes, pourrait en pâlir de jalousie. D`ailleurs la création est encouragée. Par exemple pour tout aménagement urbain, une disposition municipale prévoit l´installation d´oeuvres d´art.

    Ici l´église do Carmo, dans un quartier populaire du vieux centre


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique